Permettez à une, deux, trois ou même quatre dyades d'avoir une journée de répit ! Pendant que la personne aidée participe à des activités de stimulation, la personne proche aidante peut vaquer à ses occupations libre d'esprit.

Notre objectif : Offrir 100 journées de répit supplémentaires !