L’entrée scolaire de tous les enfants du monde est un grand pas dans la vie d’un petit garçon ou d’une petite fille… et de ses parents. C’est l’adieu à l’univers de la petite enfance, un deuil nécessaire, mais parfois difficile.

On exigera d’eux qu’ils « produisent » des résultats alors qu’auparavant on ne leur demandait que d’être heureux. Ils passent de la vie privée à une vie publique pour leur part. Les parents qui décidaient tout avant, auront à céder une partie de leurs responsabilités et de leurs pouvoirs à des enseignants, à des programmes du ministère et à des horaires déterminés par les trajets d’autobus scolaire !

Bref, il s’agit de tout un ajustement pour toute la famille et pour toutes les familles.

Encore là, les parents adoptifs auront les mêmes défis que tous les autres parents, mais aussi des défis supplémentaires, défis qui sont dus aux « options » du vécu pré-adoption de l’enfant. D’inutiles tracasseries administratives peuvent survenir comme fournir une « preuve » d’adoption si elle est déjà prononcée ou l’ordonnance de placement si l’adoption n’est pas finalisée en passant pas le défi d’obtenir une évaluation psychologique qui tient compte des carences pré-adoption et une oreille attentive du directeur si notre enfant est victime de racisme, bref la tâche sera plus complexe que celle des parents « ordinaires » …

Lors de cette conférence, nous vous transmettrons 12 conseils pour mieux s’en sortir !

- Ne pas prendre pour acquis que les enseignants, la direction et les éducateurs du service de garde s’y connaissent en adoption !

- Faire du ménage dans notre propre sac d’école

- L’enfant « tsunami »

- Attention aux étiquettes trop rapides

- Soyez des agents « contaminateurs »

- Velcro, Sumo ou Solo? Bien connaître notre enfant pour mieux préparer l’enseignant

- Attention au syndrome du 747 avec des moteurs de Cessna

- La mascotte de l’école

- Ne jamais éliminer la possibilité de racisme dans le vécu social des enfants à l’école

- Le bulletin : mes notes détermineront-elles ton amour pour moi ?

- Réussite scolaire : obligation de moyens ou obligation de résultats ?

- Conserver son estime de soi à tout prix : le sien et le nôtre !!!

 

N.B. Il est possible d'obtenir un certificat de formation sur demande.

*Pour les couples en processus, les deux conjoints doivent être présents pour être conformes aux critères d'admissibilité du pays d'origine.