Bonjour!

Je m’appelle Jean-François Gendron et avec mon frère, je suis propriétaire de 18 Dépanneurs Famille Gendron sur la Rive-Sud.  

J’ai toujours travaillé dans l’alimentation, j’ai même ouvert mon premier dépanneur à l’âge de 21 ans, convaincu déjà que j’étais dans le bon domaine. Parce qu’au-delà de mon côté entrepreneur, j’ai toujours associé ma passion à mes valeurs profondes. En offrant des commerces de première nécessité, en facilitant l’accès aux denrées dans les communautés, en leur ouvrant la porte comme on accueille des amis, j’ai l’impression de faire une différence dans mon milieu.   

Ça fait donc longtemps que je m’implique dans mes communautés de différentes façons, mais dans la plupart des cas, ce sont des causes ou des activités qui touchent les enfants qui me touchent le plus. Je n’en ai pas moi-même, mais je me sens protecteur et profondément affecté quand je suis témoin de situations impliquant des enfants, surtout quand je sais que je peux faire quelque chose.   

Mon coup de cœur pour la Fondation des Gouverneurs de l’espoir remonte au moment où j’ai appris que vraiment toute la famille comptait pour la Fondation, quand j’ai su que les frères, les sœurs et les parents de l’enfant malade étaient aussi importants, et que chaque famille est écoutée dans ses besoins. Ça leur fait plus d’une centaine de personnes à prendre soin, chaque mois!   

J’ai eu envie de m’impliquer dans cette campagne pour laquelle j’ai été jumelé à Vincent, un grand jeune homme de Saint-Louis-de-Gonzague qui vient d’avoir 18 ans et qui célèbre une bonne nouvelle : il est en rémission du cancer qu’il combattait depuis deux ans! 

À travers ses expériences que je vous partagerai, vous découvrirez en quoi la Fondation a eu une influence positive dans sa vie, tout comme dans celle de sa sœur et de ses parents. 

En attendant, je vous invite à être aussi généreux que possible, chaque don aidera la Fondation à poursuivre sa mission! 

#gouverneurspourlespoir #donnezlespoir

0,00 $

sur 5 000,00 $