« Les sociétés d'histoire sont des réverbères. Elles essaient de développer le goût de l'histoire dans leur petit milieu, elles sauvegardent des documents qui seraient certainement perdus sans elles. Et puis, elles s'attardent à la vie quotidienne. Pour moi, il n'y a pas une grande et une petite histoire. Il n'y en a qu'une seule. Le milicien qui s'est battu sur les plaines d'Abraham était un homme ordinaire.»
Jacques Lacoursière, magazine Histoire Québec, vol. 15 No. 1, 2009 


Les sociétés d'histoire conservent une quantité impressionnante d'archives publiques et privées qui ne trouvent pas de place dans les réseaux d'archives reconnus.  Elles les utilisent dans leurs recherches et leurs publications. Les sommes ainsi recueillies permettront de créer la « Bourse Jacques Lacoursière », pour soutenir les recherches faites en histoire par les sociétés d’histoire membres de la Fédération Histoire Québec. Ce sera pour nous, notre façon de rendre hommage à celui qui a allumé les réverbères de l’histoire au Québec. 

Par votre don, vous honorez la mémoire de ce grand historien et son attachement pour les sociétés d'histoire.

Merci.